Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Autofiction Inceste Résilience
  • Autofiction Inceste Résilience
  • : SAUVER NOTRE VIE est une forme de devoir que nous avons chacun à l'égard de nous mêmes. Le travail d'autofiction après les viols par inceste peut-il faire œuvre de Résilience ?
  • Contact

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Divers

Recherche

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Auteure anonyme sur Hellocoton
1 mai 1972 1 01 /05 /mai /1972 06:44

La-Violence-et-le-sacre-de-Rene-Girard.jpgBroché
Paru le : 01/05/1972
Editeur : Grasset
ISBN : 2-246-00051-3
EAN : 9782246000518
Nb. de pages : 451 pages
Poids : 490 g
Dimensions : 14cm x 22cm x 2,6cm
Auteur du très bel essai de critique littéraire Mensonge romantique et vérité romanesque, René Girard, qui enseigne dans une grande université américaine, se propose dans son nouvel ouvrage, la Violence et le Sacré, de remonter jusqu'aux origines de tout l'édifice culturel et social qui est au centre de notre civilisation.
L'enquête s'appuie à la fois sur une relecture très personnelle des tragiques grecs et sur une discussion serrée des principaux systèmes, sociologiques, ethnologiques, psychanalytiques, qui ont tenté de donner une explication globale des premiers rites et des premières institutions culturelles et sociales. Freud en particulier est pris vivement à partie, ou plutôt ses successeurs, peu clairvoyants au sujet de certaines intuitions de Totem et tabou.
René Girard, après avoir critiqué les insuffisances de la théorie du complexe d'Œdipe, met l'accent sur le rôle de la "violence fondatrice" et sur celui de la "victime émissaire", négligés jusqu'à présent par tous les chercheurs, et pourtant fondamentaux. L'essai audacieux et percutant de René Girard ressortit aussi bien au domaine de sciences humaines qu'à celui de la littérature.

Une vaste culture ethnologique, des références de premier ordre et toujours incontestable, permettent à l'auteur de construire une théorie nouvelle du sacré, et de donner une interprétation convaincante de nombreux thèmes mythiques et rituels (la fête, les jumeaux, les frères ennemis, l'inceste, l'ambivalence du modèle, le double, le masque, etc.) dont la signification profonde n'apparaît ici avec tant d'évidence que parce qu'ils sont étudiés, pour la première fois, dans leur unité circulaire.
Enfin, le plus grand mérite de René Girard est peut-être dans la clarté et dans l'élégance de son exposé. Libéré de toutes les obscurités tenant aux jargons initiatiques, voici un livre d'une grande importance scientifique qui est aussi une belle œuvre littéraire.


Autres billets sur la Violence et le sacré de René Girard

2/ On dit fréquemment la violence « irrationnelle »

Partager cet article

Repost 0
Published by Decitre - dans Victimologie
commenter cet article

commentaires

Cliquez sur les images pour accéder aux sources et références