Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Autofiction Inceste Résilience
  • Autofiction Inceste Résilience
  • : SAUVER NOTRE VIE est une forme de devoir que nous avons chacun à l'égard de nous mêmes. Le travail d'autofiction après les viols par inceste peut-il faire œuvre de Résilience ?
  • Contact

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Divers

Recherche

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Auteure anonyme sur Hellocoton
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 09:13

Romance nerveuse Camille Laurens-copie-1

Page 29

Il faut que je vous dise quelques mots de Ruel, sinon vous n'allez rien comprendre. Ruel et moi, vous l'aurez deviné, formons un couple. Nous sommes nées ensemble, nous mourrons ensemble – encore est-ce une façon de parler, car Ruel est déjà morte. Il y a longtemps, nous étions une, puis un événement, ou peut-être la répétition d'un événement, a annihilé ses forces vives, a détruit son désir, ses sens, son espérance, tandis que je continuais, par ma forme chamelle, à tout éprouver du monde : elle est morte en moi sans dire ouf, personne n'a rien vu, il n'y avait d'ailleurs rien à voir, à peine une ombre dans mes yeux que je tenais fermés.


Autres billets sur Romance nerveuse de Camille Laurens

1/ Romance nerveuse

3/ Camille Laurens avait neuf ou dix ans

4/ La jumelle insensible

5/ Le compagnon

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille Laurens - dans Dissociation
commenter cet article

commentaires

PASCUAL Elisabeth 08/06/2010 15:45



Je viens de terminer le livre de Camille Laurens. Oui, le sujet de base est le même que celui de ton livre. Mais autant tes écrits traduisent ta volonté à embellir la vie, ta recherche de
l'élévation de soi, d'où ce déchirement entre la conviction de n'être rien et le refus de la médiocrité, autant la Camille de Romance nerveuse, pourtant secondée par une Ruel érudite, se plaît à
descendre toujours plus bas jusqu'à pomper le vide d'autrui pour trouver matière à romancer. Sans parler de Luc qui, dans sa manière d'être, dans son métier, jusqu'à l'aveu de son homosexualité
bestiale ne fait que l'éloge de la laideur. 


Où est le problème de l'inceste? Rejeté au second plan pour elle derrière la mort d'un enfant dont elle refuse même le droit aux autres, mis en avant pour lui qui malgré le milieu social, les
rencontres ne change jamais et n'offre guère de différence avec l'instabilité qui devient de plus en plus ordinaire chez les jeunes qui souffrent non pas d'inceste, mais de paresse à Vivre.


Continue à peaufiner ton manuscrit et mets le en compétition car le message de reconstruction y est autrement plus fort et porteur.



E.T. Documentaliste 08/06/2010 16:04



Snif !


Merci. J'ai peur. Quel culot quand même d'écrire ça d'une grande qui publie chez Gallimard.


Même si j'ai bien avancé, je suis toujours la petite nulle de sa maman flingante.


Depuis peu, avec les lectures des auteures qui abordent la dissociation - Laurens, Cordelier - les séries américaines - United states of Tara, Criminal Minds, The mentalist - ma Camille à moi
disparaît. Elle ne pleure plus, elle ne regrette plus ; ma Claude qui est la Ruel de Laurens devient moins intransigeante, alors peut-être qu'enfin, à 50 ans, je deviens moi.


Et toi ma petite soeur qui es-tu au milieu de ce magma à ramasser tes parents et tes soeurs et à veiller sur la génération suivante ?



Cliquez sur les images pour accéder aux sources et références