Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Autofiction Inceste Résilience
  • Autofiction Inceste Résilience
  • : SAUVER NOTRE VIE est une forme de devoir que nous avons chacun à l'égard de nous mêmes. Le travail d'autofiction après les viols par inceste peut-il faire œuvre de Résilience ?
  • Contact

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Divers

Recherche

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Auteure anonyme sur Hellocoton
1 septembre 2005 4 01 /09 /septembre /2005 07:07
Question-d-inceste.jpgPage 279
Nous ne connaissons le vécu des victimes qu'à travers leurs témoignages. Qu'il s'agisse d'écrits, ou de révélations verbales, de témoignages spontanés ou sollicités, il faut pour en saisir le sens les resituer dans le contexte qui les a vus apparaître. Cette mise au point est indispensable pour comprendre ce qu'elles disent d'elles.
La valeur de l'écrit
S'agit-il d'écrits solitaires, spontanés, accouchés dans la douleur et la solitude, ou ont-ils été sollicités et par qui ?
Veulent-ils accuser, comprendre, accabler, excuser, expliquer ?
À qui sont-ils destinés ?
Sont-ils un journal intime qui ne doit pas sortir du secret ou sont-ils, au contraire, faits pour être publiés ?
Dans quelle intention ?
Pour faire sensation, pour dénoncer, pour se libérer, pour témoigner, pour aider d'autres victimes à se sentir moins isolées, pour se graver une identité dans le marbre du martyrologue ou de la liste des résilientes convaincues ?
Qui leur demande de parler, qui leur demande d'écrire ?
En dehors de la « nécessité intérieure » évoquée par R. M. Rilke, qui pousse à ce déballage de l'intime, à ce dévoilement de la souffrance psychique ?
Sont-ce des aveux, des représailles, des mots d'adieu, de renoncement ou un engagement, une rébellion, un cri de révolte, un sursaut de vie, un appel au secours, un appel militant ?
Quand ces témoignages apparaissent-ils ?
À quelle distance de l'inceste interviennent-ils ?
Comment ne pas différencier le dévoilement immédiat de celui qui intervient dix, quinze, ou vingt ans plus tard ?

Rappelons ici le cas de Jorge Semprun qui n'a pu parler des camps d'extermination nazis que cinquante ans après en avoir été libéré. Dans L'Écriture ou la vie, il témoigne que ce silence de plusieurs décennies lui a été nécessaire pour préserver son élan vital et sa force créatrice. Écrire plus tôt, dans l'immédiateté de la libération, eût été maintenir et prolonger l'horreur de l'extermination au détriment de l'engagement dans la « vraie vie
».
Cet écrit à distance de l'acte, quand il est sublimé par la nécessité intérieure de la création, a valeur de témoignage. Accusateur, pédagogique, libérateur, il est une revanche par les mots des violences subies, une réhabilitation intérieure par l'engagement, une mise en pièces du secret mortifère, une ouverture sur le monde de la vie, une libération des forces du mal.

Autres billets sur le livre Questions d'inceste
1/ Questions d'inceste de G. Raimbault, P. Ayoun, L. Messardier
2/ L'inceste séducteur, le père avec la fille
3/ La pianiste de Michael Haneke
4/ L’inceste avec violence, le viol incestueux
5/ Une conception réductrice de l'inceste
6/ La rupture du lien de filiation
7/ Les réactions au traumatisme
8/ La sidération et l'impossibilité de dire
9/ Ces mères qui n'ont pas réussi, ou pas voulu, ou pas su éviter l'inceste
10/ L'identité désorganisée des pères séducteurs
11/ Pourquoi les incestueurs en appellent-ils à l’insatisfaction conjugale ?
12/ L'interprétation du consentement par l’incestueur
13/ L'atteinte narcissique et la culpabilité pour la mère
14/ La valeur de la sanction pour l'agresseur et la victime
15/ La tragédie grecque et la littérature
16/ L'autonomisation
18/ Le pardon
19/ Anaïs Nin, un inceste choisi
20/ Deux sœurs dans les viols par inceste
22/ Jeudi 4 mars 2010 – Café "Inceste : victimes et abuseurs

Partager cet article

Repost 0
Published by Questions d'inceste - dans Ecrire sur le viol
commenter cet article

commentaires

Cliquez sur les images pour accéder aux sources et références