Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Autofiction Inceste Résilience
  • Autofiction Inceste Résilience
  • : SAUVER NOTRE VIE est une forme de devoir que nous avons chacun à l'égard de nous mêmes. Le travail d'autofiction après les viols par inceste peut-il faire œuvre de Résilience ?
  • Contact

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Divers

Recherche

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Auteure anonyme sur Hellocoton
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 20:57

Ateliers d'écriture thérapeutiquesPage 25
Il existe depuis longtemps différentes formes d'ateliers d'écriture. Dans 
le cadre d'un atelier à visée thérapeutique, l'écriture permet de ressentir 
un plaisir et d'exprimer une souffrance.
Penser qu'un atelier d'écriture permet l'expression de la souffrance 
et la libération de certaines angoisses, soit à travers des images poétiques, soit à travers tout autre forme littéraire, est un facteur, certes 
important, mais insuffisant pour rendre compte de ce qui s'y passe.
De par la manière dont se déroulent les ateliers, qui est propre au 
thérapeute et à l'interaction entre le thérapeute et le groupe, vont être 
renforcées les motivations à l'écriture. Ce qui est écrit est lu et repris, le 
plus souvent sans interprétation, et est la source éventuelle de questionnements. C'est par la capacité d'écrire du participant, sous des formes diverses, que va peu à peu se mettre en place un cadre permettant 
un travail d'« assouplissement psychique" et l'expression de ce qui, 
jusqu'alors, était impensable.

Chez certains participants se manifeste 
d'emblée un plaisir évident. Pour d'autres, ce n'est que lors d'un second 
temps, après une catharsis, que peut s'apaiser une souffrance et naître 
un plaisir. Dès lors, penser avec plaisir pourra mener à penser le plaisir. 
Arriver à écrire avec plaisir est pour la plupart des participants une 
étape importante dans leur évolution personnelle.
Pour tous, trouver un espace psychique dans un cadre spatio-temporel consacré à l'expression de ses pensées, de son imagination, de 
ses craintes, de ses peurs et de ses désirs, est souvent source de plaisir. 
En effet, le plus souvent, ce plaisir survient après un « apprivoisement " 
de la pensée et une adaptation aux autres membres du groupe.
Une fois la confiance en soi et en autrui installée, l'écriture devient 
pour tous (chacun ayant son propre rythme) une voie ouverte à l'imaginaire. Cependant, le thérapeute est toujours présent pour cadrer, stimuler et rassurer.


Autres billets sur le livre de Nayla Chidiac – Ateliers d'écriture thérapeutiques
1/ Chidiac Nayla – Ateliers d’écriture thérapeutique
2/ La médiation écriture
3/ Que permet l'écriture en psychothérapie à médiation artistique ?
4/ L'écriture cathartique
5/ L'autofiction
6/ Pour Semprun, l'écriture et la mémoire sont indissociables
7/ Dans 
le cadre d'un atelier à visée thérapeutique, l'écriture permet de ressentir 
un plaisir
8/ Un travail de lien par l'écriture thérapeutique
9/ Vignette clinique – Virginia W

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cliquez sur les images pour accéder aux sources et références