Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Autofiction Inceste Résilience
  • : SAUVER NOTRE VIE est une forme de devoir que nous avons chacun à l'égard de nous mêmes. Le travail d'autofiction après les viols par inceste peut-il faire œuvre de Résilience ?
  • Contact

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Divers

Recherche

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Auteure anonyme sur Hellocoton
11 mars 2000 6 11 /03 /mars /2000 12:28

Vanistendael Le bonheurPage 76
Dans les camps, celui qui ne trouvait plus de sens à sa vie avait peu de chances de survivre. Et V. Frankl s'est notamment retrouvé à deux reprises face à des prisonniers qui, n'attendant plus rien de la vie, avaient décidé de se suicider.


Or, écrit-il, « l'important n'était pas ce que nous attendions de la vie, mais ce que la vie attendait de nous ». Il découvre que pour l'un de ces hommes, cette « attente » s'incarne en son enfant qu'il adore et qui l'attend dans un pays étranger. 
Pour le second, un savant, il s'agit d'une série de livres qu'il doit finir d'écrire. Cela les incite à s'accrocher à cet espoir. 
« Un homme, affirme-t-il, qui réalise l'ampleur de la responsabilité qu'il a envers un être humain qui l'attend, ou vis-à-vis d'un travail qui lui reste à accomplir, ne gâchera pas sa vie. Il connaît le "pourquoi" de cette vie, et pourra supporter tous les "comment" auxquels il sera soumis. »
Cas exceptionnel de résilience, Victor Frankl a ensuite consacré toute son énergie, en tant que psychiatre, à diffuser ce message2. Selon lui, une proportion non négligeable des névroses sont d'origine « noogène », c'est -à-dire viennent de ce que l'individu n'a pas trouvé de sens à son existence. Parfois, c'est la souffrance qui constitue paradoxalement le moyen de découvrir un sens à la vie. Cela ne signifie aucunement, pour V. Frankl, qu'il faut souffrir pour donner un sens à sa vie, mais qu'« on peut trouver une raison de vivre en dépit de – ou plutôt à travers – la souffrance, si celle-ci est inévitable ».

2. Voir aussi V. Frankl, La psychothérapie et son image de l'homme, Paris, Le Centurion / Resma, 1970.


Autres billets sur Le bonheur est toujours possible
Partager cet article
Repost0

commentaires

Cliquez sur les images pour accéder aux sources et références