Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Autofiction Inceste Résilience
  • Autofiction Inceste Résilience
  • : SAUVER NOTRE VIE est une forme de devoir que nous avons chacun à l'égard de nous mêmes. Le travail d'autofiction après les viols par inceste peut-il faire œuvre de Résilience ?
  • Contact

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Divers

Recherche

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Auteure anonyme sur Hellocoton
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 07:33
Pages 114-115

Les parents sadiques ne sont pas tombés du ciel, ils ont été traités tout aussi sadiquement dans leur enfance. Il n'y a aucun doute à ce sujet. Prétendre le contraire, c'est vouloir refouler la réalité, c'est-à-dire qu'un enfant martyrisé non seulement est mis à mort, telle la victime d'un meurtrier, mais va souffrir d'innombrables tortures et morts psychiques au cours des premières années de sa vie – la période formatrice – et ceci de la part des personnes dont il dépend et qui, pour lui, sont irremplaçables.

…/…

Comment ont-ils été élevés, comment leur a-t-on enlevé la faculté de se révolter contre l'injustice, de se rendre compte que leurs parents les traitaient cruellement et de se défendre ? La réponse : on leur a appris à accepter, sous toutes ses formes, le sadisme parental. Puisque, comme tout enfant, ils voudraient aimer leur mère et leur père, ils refusent de voir la vérité. Celle-ci est trop terrible, trop dure à supporter pour un enfant, qui donc va détourner son regard. Mais son corps n'a rien oublié, et l'adulte reproduit inconsciemment, pour ainsi dire mécaniquement, le sadisme de ses parents à l'égard de ses propres enfants, de ses subordonnés, de tous ceux qui dépendent de lui. Il ne sait pas qu'il fait aux autres ce que ses parents lui ont fait autrefois, quand il dépendait entièrement d'eux. Certains le pressentent et cherchent une aide thérapeutique. Mais que vont-ils trouver ?

 


A propos de la "résilience"

Autres billets sur Ta vie sauvée enfin

1/ Ta vie sauvée enfin

2/ Pardon nocif

3/ « Tu dois t'aimer toi-même »

4/ Ecrire pour laisser émerger la véhémente indignation

6/ La distinction entre émotion et sentiment

*/ Virginia Woolf par Alice Miller

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sortylege 10/01/2010 18:16


C'est bien mieux écrit que tout ce que je pourrais faire, mais c'est tellement bien dit .
Cette maltraitance saute aux yeux lorsque je regarde les adultes brisés .
Leur corps atèste du passé douloureux et coupable .
La joie de vivre chez les gens équilbrés rayone .Des gens étrangers en définitive ?
Ma mère etait comme on disait dans le temps "une fille de l'asistance" .
Enfant abandonée a la naissance,elle a ete "placée dans une fèrmes "en Ardèche,au début du XX em siècle .
C'etait encore de l'èsclavage surveillé par l'état ,mais c'etait  bien institutionel tout de meme ...................
Elle savait parfaitement lire,écrir et compter ,mais sa lècture des journaux et des institutions portaient la marque du double langage dèstiné a la piétaille sèrvile
A +


E.T. 10/01/2010 18:53


Je travaille en ce moment sur l'emprise parce qu'il y a aussi cette année 2010 qui vient au secours des femmes battues. Je me rends bien compte qu'en ayant vécu 15 ans de viols par inceste dès
l'âge de 8 ans, ce qu'il reste, alors que j'ai 50 ans, c'est l'emprise. Après mon père, il y a eu mon conjoint, un homme très bien, mais j'étais complètement dans la servilité et lorsque je m'en
suis rendu compte, je suis partie. C'est un pervers narcissique qui est bien persuadé qu'il m'a plaquée. Nous avons cette force de travailler sur nous et nous nous devons d'être gentils et patients
envers nous-même. Prenez soin de vous !


Cliquez sur les images pour accéder aux sources et références