Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Autofiction Inceste Résilience
  • Autofiction Inceste Résilience
  • : SAUVER NOTRE VIE est une forme de devoir que nous avons chacun à l'égard de nous mêmes. Le travail d'autofiction après les viols par inceste peut-il faire œuvre de Résilience ?
  • Contact

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Divers

Recherche

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Auteure anonyme sur Hellocoton
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 07:21

Film---Chloe.jpg

Réalisé par : Atom Egoyan

Avec : Liam Neeson, Amanda Seyfried, Julianne Moore, Max Thieriot, Meghan Heffern, Nina Dobrev, Laura DeCarteret, Mishu Vellani, David Reale...

Distributeur : Studio Canal

Genre : Drame

Pays : USA

Durée : 1h39

Titre original : Clhoe

Date de sortie : 10 mars 2010


Le Parisien par Alain Grasset

On connait cette histoire : elle a déjà été racontée dans «Nathalie» (2003), de Anne Fontaine avec Fanny Ardant, Gérard Depardieu et Emmanuelle Béart. Mais le réalisateur canadien Atom Egoyan va beaucoup plus loin que la version originale. Du drame psychologique, il fait un thriller angoissant. La jeune fille, après avoir provoqué la crise du couple, finira même par tomber amoureuse de l'épouse ! Egoyan réussit un suspense sentimental troublant et jubilatoire, supérieur à «Nathalie». Un film qui doit aussi énormément à Julianne Moore, remarquable, et à Amanda Seyfried, belle ingénue à la sensualité débordante.


par Atom Egoyan :

«Avant toute chose, CHLOÉ traite de la nature de l’intimité, mais je crois que le film parle en fin de compte de ce que nous cherchons tous au travers de notre relation à l’autre - voir autrui comme on voudrait être vu soi-même - et qu’il parle aussi de l’idée de protéger notre droit à être seul, à préserver notre solitude. Comme l’a écrit Rilke, il relève du rôle d’un partenaire de protéger la solitude de l’autre, et pourtant il faut parvenir à trouver l’équilibre entre le respect de sa solitude et le risque de le perdre. C’est à mon avis de cela que parle CHLOÉ, de la manière dont il nous est permis de nous imaginer et d’intégrer cela à notre lien avec l’autre. Dans toute relation amoureuse, on doit se protéger soi, mais si on n’a pas conscience de l’objectif explicite de l’autre personne, ce décalage peut devenir vraiment dangereux, voire explosif...

 


09 mar. 2010 Par Vincent Julé

.../...

Alors que Julianne Moore rencontre la belle Amanda Seyfried dans les toilettes d'un hôtel de luxe, dans Nathalie, Fanny Ardant a déjà trouvé Emmanuelle Béart dans un bar à hôtesses pour tester la fidélité de son mari Gérard Depardieu. Dès le départ, les rapports de force et de désir entre les deux versions ne sont ainsi pas les mêmes, il ne fait aucun doute que Gérard a été adultère, que Emmanuelle est une prostituée et que c'est Fanny qui fait sa crise de la quarantaine. D'un appart parisien au bistro du coin, se joue une étude de mœurs implacable et intellectuelle du couple et de la petite bourgeoisie.

Dans des espaces épurés et fantasmés à outrance, Atom Egoyan dépersonnifie ces mêmes personnages, avec une Amanda irréelle, une Julianne vulnérable et un Liam absent, pour en faire des objets de désir et des corps de cinéma. Le spectateur et la spectatrice ne croient jamais vraiment à Amanda Seyfried en escort girl de 23 ans, ce qui ne les empêche pas de vouloir la voir (se déshabiller) et surtout l'entendre (se confier). En effet, le tour de force du film et de cette mise à nu est de rendre le verbe plus excitant et fascinant que l'action

.../...

C'est là, alors que les deux femmes nouent une complicité émotionnelle, que s'arrête Nathalie. Chloe et sa passion charnelle auraient pu en faire de même, ou mieux continuer indéfiniment, mais le film explose, s'autodétruit, en délaissant la matière qu'il travaillait pour raconter une histoire. Un dernier acte thriller que ne renierait pas Liaison Fatale, Sliver mais surtout le téléfilm Vengeance tous risques avec Shannon Tweed  (aussi connu sous les titres Haute infidélité, Poussée à bout et Scorned en VO).

Pour lire cette critique complète


Partager cet article

Repost 0
Published by Atom Egoyan - dans Film
commenter cet article

commentaires

Cliquez sur les images pour accéder aux sources et références