Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Autofiction Inceste Résilience
  • Autofiction Inceste Résilience
  • : SAUVER NOTRE VIE est une forme de devoir que nous avons chacun à l'égard de nous mêmes. Le travail d'autofiction après les viols par inceste peut-il faire œuvre de Résilience ?
  • Contact

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Divers

Recherche

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Auteure anonyme sur Hellocoton
18 juin 2007 1 18 /06 /juin /2007 19:27
Broché Hervé Guibert Paru le : 18/06/2007 Editeur : L'Harmattan
Collection : Critiques littéraires
ISBN : 978-2-296-03210-1
EAN : 9782296032101
Nb. de pages : 318 pages
Poids : 445 g
Dimensions : 15,5cm x 24cm x 2,2cm

L'œuvre d'Hervé Guibert (1955-1991) est le lieu de nombreuses tensions.
Elle forme un ensemble cohérent où circulent, de manière fluide, les multiples identités du sujet, les personnages, les thématiques et paraît parfois s'auto-engendrer à la lecture de son journal intime, Le Mausolée des amants, publié de manière posthume en 2001. Mais, en même temps, le corpus guibertien dialogue constamment avec les écrivains ou intellectuels admirés tels que Roland Barthes, Michel Foucault ou Thomas Bernhard.
Cette question de l'altérité se manifeste aussi dans le rapport à soi : le genre autofictionnel est révélateur d'une fracture autobiographique liée à l'apparition du virus du sida qui provoque chez le sujet guibertien une crise identitaire s'accentuant dans les dernières productions de l'auteur. Voulant poursuivre l'écriture d'un moi morcelé, Guibert est amené à passer de l'autre côté des miroirs (autofictions, photographies, film) afin de se recréer, de s' inventer dans un espace littéraire affranchi du pacte autobiographique traditionnel.
L'ensemble de cette étude révèle la présence dans l'écriture guibertienne d'une esthétique postmoderne à travers le recours aux procédés intertextuels, par l'intermédiaire du mélange des genres et du genre de l'autofiction considéré comme variante postmoderne de l'autobiographie, ainsi que par la fragmentation puis l'éclatement du sujet pris dans une tension entre, d'une part la volonté de se dire et, d'autre part, l'impossibilité d'y parvenir.

Autres billet de Arnaud Genon
2/ Note sur l’autofiction et la question du sujet par Arnaud Genon
3/ Critique par Arnaud Genon de "Genèse et autofiction" de Jannelle & Viollet

Partager cet article

Repost 0
Published by Decitre - dans Livres autofiction
commenter cet article

commentaires

Cliquez sur les images pour accéder aux sources et références