Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Autofiction Inceste Résilience
  • Autofiction Inceste Résilience
  • : SAUVER NOTRE VIE est une forme de devoir que nous avons chacun à l'égard de nous mêmes. Le travail d'autofiction après les viols par inceste peut-il faire œuvre de Résilience ?
  • Contact

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Divers

Recherche

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Auteure anonyme sur Hellocoton
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 21:20

Logo-Psychologie-positive.jpg

© Jacques Lecomte

La désistance désigne l’arrêt d’un parcours de délinquance ou de criminalité. De fait, l’un des constats les mieux établis en criminologie est que la plupart des délinquants sortent finalement de ce parcours déviant. Avec l’âge, la grande majorité des jeunes hommes découvre d’autres sources de satisfaction : un travail, une petite amie (qui devient parfois leur épouse), voire la naissance d’un enfant et l’achat d’un logement.

IL N’Y A PAS DE DETERMINISME ABSOLU

L’une des plus importantes recherches sur la désistance a été réalisée par John Laub et Robert Sampson, respectivement criminologue et sociologue (2).

En 1986, ils découvrent par hasard, dans la cave de la Harvard Law School, les soixante cartons d’archives poussiéreuses d’une étude classique sur la délinquance juvénile, menée à partir des années 1940 par Sheldon et Eleanor Glueck (3). Cette étude concernait cinq cents jeunes délinquants de 10 à 17 ans et cinq cents non délinquants aux caractéristiques identiques en ce qui concerne l’âge, le groupe ethnique, le QI et le milieu familial (à faible revenu). Des données très riches avaient alors été recueillies sur ces mille garçons à trois moments : à 14 ans, 25 ans et 32 ans. Sampson et Laub vont reprendre ces données et en tirer de multiples constats, en particulier sur la désistance (sortie de la délinquance et de la criminalité).

(2) Laub, J. H., & Sampson, R. J. (2003). Shared beginnings, divergent lives : Delinquent boys to age 70. Cambridge, MA : Harvard University Press, p. 86.

(3) Glueck, S. & Glueck, E. (1930). 500 Criminal Careers. New York, A.A. Knopf.

Pour lire la suite de l'article, cliquez sur le logo de Psychologie positive

Partager cet article

Repost 0
Published by E.T. Documentaliste - dans Agressions en tous genres
commenter cet article

commentaires

Cliquez sur les images pour accéder aux sources et références