Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Autofiction Inceste Résilience
  • Autofiction Inceste Résilience
  • : SAUVER NOTRE VIE est une forme de devoir que nous avons chacun à l'égard de nous mêmes. Le travail d'autofiction après les viols par inceste peut-il faire œuvre de Résilience ?
  • Contact

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Divers

Recherche

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Auteure anonyme sur Hellocoton
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 20:21

Logo-Voix-d-acces.jpgLe bulletin d’information du Club RJ
Volume 8, numéro 1 • Printemps 2006
L’École française de la résilience

Comme le précisent les principaux chercheurs français qui ont abordé le concept de résilience, il y a « asynchronie » sur le sujet entre les mondes anglo-saxon et
francophone.1 Ils ajoutent que la différence majeure «… est sans doute la difficulté de pénétration, chez les francophones, de ce concept admis depuis des
décennies chez nos collègues anglophones».2
Les premières publications en français sur la résilience ne sont apparues qu’à la fin des années 90. Le nombre d’études disponibles sur le sujet demeure limité et
émane d’un petit groupe de chercheurs et de praticiens dont les principaux représentants sont : le neuropsychiatre, éthologue et psychanalyste Boris Cyrulnik, le
psychologue Jacques Lecomte, le pédiatre Michel Manciaux, le pédiatre et psychiatre Stanislaw Tomkiewicz et le sociologue Stephan Vanistendael. La plupart des
livres français publiés jusqu’ici abordent la résilience d’un point de vue psycho-médical, d’où la dimension sociale est quelque peu évacuée, et l’on y recours
principalement à la technique des histoires de cas.
Conclusions des recherches sur la résilience
De façon générale, l’étude du volumineux corpus actuel (recherches, études longitudinales, littérature publiée, évaluations de programmes, sites Internet) dédié à la
résilience permet de formuler ces conclusions :
  Ces recherches ont permis d’observer que
  certains individus, confrontés à des situations difficiles (pauvreté ou instabilité familiale; parent(s) psychiatrisé(s), alcoolique(s) ou toxicomane(s); etc.) ou
à des traumatismes (inceste, viol, deuil d’un parent, catastrophe naturelle, conflit armé, etc.), réussissent à surmonter ces adversités et à vivre des vies
harmonieuses.
  ces mêmes individus, quels que soient leurs milieux ou leurs origines, ont des caractéristiques communes.
  De ces observations a découlé la formulation du concept de résilience :
  La résilience est liée :
• au phénomène de croissance chez tout être humain
• à l’interaction entre ce dernier et son milieu
  La résilience nécessite un changement de paradigme :
• Tout être humain, quel que soit son milieu ou son origine, possède en lui un potentiel de
croissance et donc de résilience.
• Le développement de la résilience chez un individu fait appel à une approche d’apprentissage par
expérience (approche systémique).
Pour lire l'article cliquez sur le logo de voie d'accès

Partager cet article

Repost 0
Published by Voie d'accès - dans Résilience
commenter cet article

commentaires

Cliquez sur les images pour accéder aux sources et références