Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Autofiction Inceste Résilience
  • Autofiction Inceste Résilience
  • : SAUVER NOTRE VIE est une forme de devoir que nous avons chacun à l'égard de nous mêmes. Le travail d'autofiction après les viols par inceste peut-il faire œuvre de Résilience ?
  • Contact

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Divers

Recherche

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Auteure anonyme sur Hellocoton
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 14:46

Logo-de-Sandra-Verdrel.jpgDe prime abord, la notion de résilience évoque la faculté qu’a l’individu de refouler les traumas qui lui sont infligés, afin d’assurer sa survie à court terme.[10] De fait, la résilience n’est jamais absolue et définitive. Elle est modulable par les circonstances de la vie et par le vécu psychique du sujet blessé. Elle peut donc s’effondrer à tout moment en cas de nouveau choc.[11]  Si la personne en détresse, n’a pas acquis «  un Moi suffisamment fort » pour faire face à la perte, par un travail de mentalisation qui permette de donner du SENS  à  la douleur. En prenant le recul nécessaire, pour être à même de répondre à la fameuse question de Sartre :  On ne te demande pas ce qu’on t’a fait !Mais ce que tu as fait avec ce qu’on t’a fait.

[10] Marc-andré  Cotton article « les pièges de la résilience » in  Association française de Pansémiotique. 8/2/2004

[11] Boris Cyrulnik ibidem.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nina 16/07/2010 16:06



Je parle de mon cas car c'est celui que je connais le mieux.
J'ai un moral d'acier et une pèche d'enfer.
Je me bats et, souvent, je gagne.
Contre le sort, la maladie, les autres, la vie, les aléas divers...



E.T. Documentaliste 16/07/2010 16:30



Je lis bien ce que vous écrivez, et je vous en félicite et vous souhaite encore plus de courage.


Dans le cas des enfants qui ont subi l'emprise du viol par inceste durant plusieurs longues années, ils n'ont pas eu le temps de se forger une personnalité. Ils sont souvent dissociés. C'est un
des moyens de survie qu'ils ont trouvé pour être encore là. Ils n'ont pas pu s'appuyer sur leur famille destructrices, ou leur manque de famille comme Boris Cyrulnik qui a eu plusieurs tuteurs de
résilience.


Les incesté-e-s ont une famille toxique, ils ne sont pas orphelins, on ne voit pas leur souffrance. Ils apprennent à la dissimuler ou ils s'endurcissent. On ne leur vient pas en aide.


Si on ne les aide pas, ils peuvent devenir prédateur par mimétisme avec les prédateurs qu'ils ont connus et analysés. Ils les connaissent bien.


Les incesté-e-s font semblant d'avoir "un moral d'acier et une pèche d'enfer." La réalité, c'est la déprime et l'inutilité de se battre. Personne ne les aide à gagner. Il n'est pas question de
sort, leurs parents sont responsables de leur sort.


Comme ils n'ont pas les mêmes réactions, la même façon d'analyser que tout un chacun, ils sont rejetés, d'où la difficulté d'être dans notre société.



Cliquez sur les images pour accéder aux sources et références