Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Autofiction Inceste Résilience
  • : SAUVER NOTRE VIE est une forme de devoir que nous avons chacun à l'égard de nous mêmes. Le travail d'autofiction après les viols par inceste peut-il faire œuvre de Résilience ?
  • Contact

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Divers

Recherche

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Auteure anonyme sur Hellocoton
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 08:32

Logo-Professeur-bernard-Herzog.jpg

Vendredi 15 octobre 2010

Cependant, grâce à l’interrogatoire, nous pouvons noter que ces sujets ont une observance régulière de produits alimentaires d’une très grande qualité. Certains ne s’alimentent qu’avec des mets choisis au sein desquels il n’est pas possible de déceler la moindre carence en éléments fondamentaux dont l’organisme ne peut effectuer la synthèse.

Pourquoi de telles maladies incurables peuvent-elles se développer sur l’être humain ? L’objet de mon propos n’est pas de contredire l’influence fondamentale de l’alimentation sur les gènes, mais au contraire de compléter les observations dans ce domaine.

En effet, tout sujet placé dans un entourage psychologique dénaturant ou déstructurant parvient progressivement à un état de destruction, non pas de l’extérieur, mais de l’intérieur du sujet lui-même. Aussi, lorsque nous examinons les résultats des examens médicaux, nous constatons que ces mouvements s’amplifient malgré les thérapeutiques les plus énergiques effectuées, d’un type ou d’un autre, qu’elles prennent place ou non dans un protocole rigide et méthodique comme nous avons le secret de les instituer depuis quelques décennies pour le plus grand bienfait des amateurs de statistiques, mais non obligatoirement de nos patients ni de leurs médecins.

Nous observons une certaine résistance s’installer aux plus beaux protocoles établis par les plus illustres membres de notre profession versés, par exemple, dans la recherche anticancéreuse. C’est ce que l’on appelle depuis plus de quarante années la « radio-résistance » ou la chimio-résistance ».

Cela n’a guère fait varier dans l’ensemble les protocoles ni les statistiques de mortalités donc d’échecs, encore moins les réactions des sujets soumis à ces thérapeutiques souvent fort agressives.

Nous voyons donc que l’organisme humain se défend à merveille vis-à-vis des plus furieuses agressions que nous lui proposons soit-disant pour son bienfait ! Nous observons dans ces cas une accélération extraordinairement rapide des processus morbides, comme si le sujet décrétait lui-même son terme final !

Pour lire la suite de l'article, cliquez sur le logo du Professeur Bernard Herzog

Partager cet article
Repost0

commentaires

Cliquez sur les images pour accéder aux sources et références