Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Autofiction Inceste Résilience
  • : SAUVER NOTRE VIE est une forme de devoir que nous avons chacun à l'égard de nous mêmes. Le travail d'autofiction après les viols par inceste peut-il faire œuvre de Résilience ?
  • Contact

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Divers

Recherche

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Auteure anonyme sur Hellocoton
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 16:02
Ma-vie-en-pieces-detachees.jpgMaritée (pseudonyme)
Ma vie en pièces détachées
Date de publication : novembre 2009
Prix (TVA incl.) : € 20,68

Prix (TVA excl.) : € 19,51
Section : Publications Littérature
Catégorie : Autre Langue : français
Nombre de pages : 342
Impression : Noir & Blanc

Témoignage inédit en lien avec un phénomène méconnu et controversé : les souvenirs d’inceste retrouvés à l’âge adulte… une preuve indéniable qu’il est possible d’avoir tout oublié pour survivre.
Ce récit de vie est une histoire vraie décrivant en détail les symptômes d’un mal pernicieux qui a fait des ravages dès la tendre enfance, les mécanismes de défense utilisés pour demeurer « fonctionnelle » et finalement le choc des souvenirs retrouvés de traumatismes d’inceste enfouis profondément et cela depuis au moins vingt-huit ans. A cela se sont rajoutés ce qui pour elle a été le pire : l’incompréhension, qu’elle qualifie de meurtrière, de l’entourage et de certains intervenants professionnels s’appuyant sur la  thèse du syndrome des faux souvenirs, appuyant par le fait même les arguments employés par son abuseur pour se défendre.
Toute l’horreur de ce qui est vécu est racontée, analysée et supportée par des ouvrages de références consultés, dans le but de faire comprendre l’ampleur du drame. En effet, faute de preuves, de témoins, d’autres victimes, d’aveux, en présence d’apparences et d’une réputation irréprochables de son abuseur, elle n’a eu d’autre moyen pour survivre que de livrer sa propre histoire, seule preuve qu’un traumatisme intense vécu dans l’enfance a perturbé sa vie à tous les points de vue, jusqu’à en venir dès la prime jeunesse à s’abuser elle-même par l’automutilation :

« Je ne comprenais pas ce qui me poussait à reproduire encore et encore sur moi-même, ces scénarios profondément morbides et sadiques où je jouais à la fois le rôle de l’abuseur et de l’abusée. Ceci me plongeait dans une honte et un désarroi incroyables ».

Compulsion de répétition, tentatives de suicide, désespoir infini, soif d’absolu, de vérité.  Cocktail explosif livré dans le but de pouvoir vivre enfin unifiée et non plus « en pièces détachées ». Témoignage d’espoir aussi à l’effet qu’il est possible de s’en sortir, à condition d’apprendre à SE faire confiance, à se fier à ce que l’on sent, ressent et pense et non pas à ce que l’entourage voudrait bien nous faire croire.

L’auteure est née au Québec. Elle est titulaire d’un Ph.D. en sciences. Elle a étudié auparavant en médecine mais a dû abandonner ses études au début de sa 4e année après avoir complété avec succès un premier stage d’externat en psychiatrie. Incapacité de continuer par blocage psychologique. Échec cuisant relié à un malaise profond et inexplicable relié à l’examen physique des patients. Plus tard, elle a aussi complété une formation de base de 750 heures donnée par une école privée de formation de psychothérapeutes.


Partager cet article
Repost0

commentaires

Cliquez sur les images pour accéder aux sources et références