Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Autofiction Inceste Résilience
  • Autofiction Inceste Résilience
  • : SAUVER NOTRE VIE est une forme de devoir que nous avons chacun à l'égard de nous mêmes. Le travail d'autofiction après les viols par inceste peut-il faire œuvre de Résilience ?
  • Contact

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Divers

Recherche

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Auteure anonyme sur Hellocoton
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 10:15

Logo Canoe.caMyriam Grenier

Justice - Publié le 14 avril 2010 à 16:35
Un père accusé d'inceste sur sa fille il y a plus de 30 ans, Richard Duguay de Val-d'Or, a été confié à la Commission d'examen des troubles mentaux (CETM) lors de sa comparution, le 12 avril au Palais de justice de Val-d'Or.
Cette décision de la juge Renée Lemoine, de la Cour du Québec, a été prise à la suite du dépôt du rapport médical d'un psychiatre concernant Richard Duguay. Une personne est déclarée inapte à subir son procès lorsque le juge conclut à l'incapacité de celle-ci de comprendre la nature des accusations portées contre elle ou les conséquences possibles de ces accusations.
Richard Duguay n’a donc pas été déclaré coupable ni acquitté. Il demeure présumé innocent comme tout accusé. Il a été remis en liberté sous conditions et devra comparaître devant la Commmission d’examen dans les 45 jours. Ce tribunal administratif effectuera le suivi. Duguay devra revenir devant la Cour du Québec d’ici deux ans où l’on statuera à nouveau sur son aptitude à subir son procès.
Pas surprise
Sa fille, Danielle Toulouse, présente lors de cette décision, n'a pas été surprise. « Je m'en attendais. Je le savais déjà. Il va être évalué sur son état dégénératif et sa démence. Quand je l'ai vu, j'ai constaté qu'il dégénérait. Il n'est vraiment plus batailleur comme avant », précise-t-elle. Selon elle, son père aurait avoué à de nombreuses reprises les gestes reprochés, mais son état mental le rend inapte à subir son procès.
L'histoire
Arrêté en septembre 2009, l'homme de 64 ans fait face à six plaintes à caractère sexuel, des plaintes de viol et d'agressions sexuelles à l'égard de sa fille. Les gestes auraient été commis entre janvier 1974 et novembre 1985 à Val-d'Or et Val-Senneville. Il aurait commis de l'inceste sur sa fille sur une période de 11 ans, alors qu'elle avait entre 6 et 18 ans.

Pour lire la suite de l'article, cliquez sur le logo de Canoé ca.

Partager cet article

Repost 0
Published by Myriam Grenier - dans Culpabilité
commenter cet article

commentaires

Cliquez sur les images pour accéder aux sources et références