Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Autofiction Inceste Résilience
  • Autofiction Inceste Résilience
  • : SAUVER NOTRE VIE est une forme de devoir que nous avons chacun à l'égard de nous mêmes. Le travail d'autofiction après les viols par inceste peut-il faire œuvre de Résilience ?
  • Contact

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Divers

Recherche

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Auteure anonyme sur Hellocoton
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 06:38

Melody-Moore-La-forece-d-avancer.jpgTémoignage sur l'inceste écrit sous pseudonyme
Par Melody Moore
Sandrine Apers (Postfacier)
Broché
Paru le : 1 septembre 2011
Editeur : Les nouveaux auteurs
ISBN : 978-2-8195-0096-4
EAN : 9782819500964
Nb. de pages : 221 pages
Poids : 290 g
Dimensions : 13,6cm x 21,1cm x 1,8cm

Parce qu'il est sans preuve et sans cadavre, l'inceste reste le crime parfait.
A la quarantaine, Melody entreprend un cheminement dans les dédales de son passé pour mieux analyser les raisons de son morcellement intérieur.
Elevée dans un milieu bourgeois des années soixante-dix au sein d'une fratrie féminine, son enfance reste marquée par les tabous, les agressions sexuelles transgénérationnelles, la solitude et le silence. De souffrances morales en somatisations, de réminiscences en prises de conscience, Melody comprendra qu'elle a subi un inceste à l'âge de 8 ans.
Animée d'une force de vie et d'un courage hors pairs, elle se reconstruit peu à peu et adresse un message d'espoir à toutes les victimes d'inceste.


Autres billets sur La force d'avancer de Mélody Moore
2/ Dans le kit de survie des viols par inceste : trouver un conjoint

3/ Quand un pervers rencontre un autre pervers par Melody Moore

Repost 0
Published by Decitre - dans Livres autofiction
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 14:23

Stop-aux-violences-Guerin.jpgRéf. : 978-2-9540444-0-8
STOP aux violences sexuelles !
Ecoutons donc ces corps qui parlent !
Auteur :  Dr Violaine Guérin.
Parution : nov 2011 ISBN 978-2-9540444-0-8
Broché - 136 pages
Prix public indicatif : 22.00 €

Que vous le sachiez ou non, quelqu’un de votre entourage a, un jour, été victime de violences sexuelles. Frigidité, impuissance, troubles des règles et du cycle, stérilités, fausses couches, cancers génitaux, endométrioses, infections à répétition, cancers du sein, allergies, eczémas, psoriasis, vitiligo, obésités morbides, hypo- et hyperthyroïdies auto-immunes, cassure de la courbe de taille/poids chez l’enfant en croissance, …

Pathologies survenant parfois avec une synchronicité parfaite, à la date anniversaire de l’événement… Le corps parle et utilise souvent des maladies pour s'exprimer.

Les dégâts sont considérables. La violence sexuelle tue, rapidement ou à petit feu.
L’auteur en écrivant ce livre poursuit trois objectifs : éveiller les consciences,
encourager les victimes à parler pour diminuer la méconnaissance et guérir leur traumatisme,
faire que les choses changent en mettant en place une vraie stratégie de prévention et de réparation des traumatismes.

Pour commander le livre, cliquez sur la couv


Autres billets sur le livre Stop aux violences sexuelles
2/ La peau premier organe du toucher primordiale dans les violences sexuelles 
3/ Que se passe t-il en neuro-endocrinologie en situation de viols par inceste ?

 

Repost 0
Published by Violaine Guerin - dans Inceste cancer
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 17:35

Hilda-La-Marionettiste.jpg Je vais choisir d'être brève et vous donner ma définition personnelle. Pour moi « être résiliente » signifie avoir survécu à une guerre terrible car sous les yeux de tous ceux qui eux vivaient en paix autour de moi,  cela signifie aussi être toujours en vie et dans la vie.
Le point commun est la différence des résilients par rapport aux personnes dites « normales. », c'est cette capacité extraordinaire à vivre accompagné de notre enfant intérieur, à communiquer avec, alors même que nous sommes aussi devenus des grandes personnes responsables.
Des grandes personnes qui vivent tout en accompagnant, portant ou selon les jours supportons la douleur et les fantômes de notre passé dans une discrétion inimaginable. C'est pourquoi, je vais aller un peu à contre sens des paroles de Saint Exupéry dans Le Petit Prince.
Aussi, je demande pardon aux grandes personnes d'avoir écrit ce conte métaphorique en le dédiant principalement à leur enfant intérieur.
J'ai une excuse sérieuse : autrefois, j'avais peur, je souffrais, j'étais souvent marquée et surtout j'étais sans défenses. Prisonnière de ma propre demeure et surveillée en permanence. Sans doute existe t-il des rapports en quantité ainsi que des fichiers d'enquêtes. Pourtant, ce ne sont pas eux qui m'ont sauvée, mais, bien des personnes qui savaient encore écouter leur enfant intérieur et qui ce sont arrêtées dans leur vie de grandes personnes sérieuses pour m'apporter un peu de lumière, un peu d'espoir et l'aide dont elles étaient capables. Ce sont elles, au final, qui m'ont permis de tenir jusqu'à ce qu'enfin je puisse fuir loin de mes bourreaux.

Pour commander le livre, cliquez sur la couv


Autres billets sur La Marionettiste

1/ La Marionettiste de Hilda

Repost 0
Published by Hilda - dans Autobiographie
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 12:14

Hilda-La-Marionettiste.jpg"Dans l'ombre de la maltraitance et de l'inceste"
Par Hilda
Sortie : 28/02/2012Format : Roman (134x204)
Nombre de pages : 210
Disponibilité : En stock
ISBN : 9782332478894
Résumé

Il existe, de par le monde, un cirque peu ordinaire où les projecteurs qui éclairent d'ordinaire la scène furent en d'autres temps altérés par d'étranges ombres menaçantes. Le public convié exclusivement sur invitation venait pour la plupart d'horizons troubles pour assister, mais aussi parfois participer, au lent calvaire d'une petite marionnette pas plus haute que trois pouces.
Inspiré d'une histoire vrai, celle de l'auteure, ce conte pour adulte a été écrit afin d'aider les survivants de maltraitances (coups, torture, viol, inceste) à sortir du silence. En parallèle, il a pour vocation d'ouvrir la conscience et la responsabilité de chaque citoyen qui serait en contact avec un enfant en danger.

Biographie

Hilda, née en 1972, a passé son enfance entre l’Alsace et le sud de la France dans un climat de barbarie et de violence inimaginable.
À vingt ans, elle cumule les petits boulots (nounou, aide éducatrice, réceptionniste) tout en étudiant la nuit seule avec ses livres (les cours ne lui sont pas accessibles).
D'échec en petite réussite, elle obtient son équivalence du BAC à vingt-cinq ans. C'est aussi, à ce moment-là, que démarre sa carrière, d’abord comme éducatrice spécialisée dans l'intégration d'enfants à problèmes, puis très vite elle se passionne pour l'art-thérapie.
Aujourd'hui, à près de quarante ans, l’auteure se consacre à sa famille, ainsi qu’en tant qu'art thérapeute à la cause des survivants de l'inceste et de la maltraitance.

Pour commander le livre, cliquez sur la couv


Autres billets sur La Marionettiste
2/ Qu'est ce que la « résilience ? »

Repost 0
Published by Edilivre - dans Autofiction
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 09:05

Logo-Le-Figaro.fr-sante.jpgle 24/02/2012
Par Aude Rambaud

Mindfulness-Based Stress Reduction

Un programme importé des États-Unis fait son chemin pour traiter l'anxiété ou la dépression. De plus en plus de praticiens le proposent à des patients atteints de cancer.
Guérir en « pleine conscience ». Le terme peut prêter à sourire. Il s'agit pourtant d'une approche thérapeutique désormais reconnue et de plus en plus pratiquée à travers le monde depuis les années 80.
Une récente étude américaine a évalué la technique chez des femmes ayant eu un cancer du sein.
L'objectif était d'observer son impact sur plusieurs paramètres physiologiques et psychologiques révélateurs de leur état de stress. Ce n'est pas la première étude de ce genre, la littérature scientifique s'étoffe de plus en plus autour de cette thérapeutique pour mesurer son effet sur l'anxiété, la douleur ou encore la dépression y compris chez des patients souffrant de cancer.
Pour lire la suite de l'article, cliquez sur le logo du figaro.fr santé

 

Repost 0
Published by Aude Rambaud - dans Inceste cancer
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 09:27

http://www.pratis.com

On les appelle les pervers narcissiques ou bien encore « les vampires ». Quel est le profil de ces hommes qui manipulent et détruisent les autres ? Leur modus operandi est toujours le même. Alors, peut-on leur échapper et comment ? Les explications du Dr Victor Simon.

Date vidéo : 17/02/2012 à 11:15:47

Victor Simon« Bien évidemment...il y a aussi environ 10% d'hommes victimes de PN femmes, qui les maltraitent de façon identique aux hommes.
Je n'ai aucune certitude quant aux cancers que j'ai pu observer. Le malin, ce sont les faits : de nombreuses femmes que je vois ont fait ou font des K du sein. C'est un constat récurrent : je n'ai pas d'internes ou de CC pour faire des stats, mais les faits sont là. Dans mon prochain livre, j'étayerai ces faits.
Les oncologues ne posent pas de questions de ce type : ils appliquent des protocoles et ne s’intéressent pas aux processus de victimisation aux conséquences délétères.
Je n'ai pas très bien compris les commentaires sur les "phrases creuses" : il n'y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, surtout une vérité dans laquelle il se débat !
Merci de tous vos commentaires, ils me confortent dans mon combat contre l'injustice faite aux femmes ... aux hommes aussi !
Dr Victor SIMON
victor.simon@hypnose.org »

 

Repost 0
Published by Pratis TV - dans Inceste cancer
commenter cet article
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 08:44

Bernard Croisile est neurologue, spécialisé dans les troubles de la mémoire. Il passe en revue les étapes du processus de mémorisation au micro de Carine Fillion.
Licence YouTube standard



Autres billets sur la mémoire deJean-Paul Mari
Les nouvelles clés de la mémoire par Jean-Paul Mari

Repost 0
Published by E.T. Documentaliste - dans Mémoire
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 09:53

logo-Nouvel-obs-rouge.jpg09-02-2012

Par Jean-Paul Mari

Pourquoi on la perd, comment l'entretenir, les découvertes de la science, les dégâts de la maladie d'Alzheimer… Révélations sur une machine mystérieuse.

La mémoire nous fascine. A juste titre. Nous sommes ce que nous nous rappelons. Ce que nous ne voulons pas oublier. La mémoire est bien notre identité, notre histoire, elle donne un sens à notre existence, l'inscrit, la raconte, la transcende. C'est une machine prodigieuse, d'une incroyable complexité, dont la recherche fouille sans cesse les ressorts, les atouts et les fragilités. Surprise !

Les nouvelles découvertes nous apprennent que la mémoire... n'existe pas. Qu'il y a bien des mémoires, spécifiques, et que chacune a sa fonction, irremplaçable. Les travaux montrent aussi le rôle crucial de l'oubli, dans le choix des souvenirs qui nous permettent de construire notre avenir. Celui qui souffre d'amnésie est aussi malade que celui qui se souvient de tout.

Mémoire et oubli... comment fonctionne ce couple délicat ? Pourquoi un souvenir s'efface-t-il ? Qu'est-ce que ce mal du siècle, le drame de la maladie d'Alzheimer qui tue un homme en le privant d'abord de sa conscience ? Peut-on lutter ou la mémoire est-elle condamnée à s'effacer ? La mémoire a ses clés, sans cesse redécouvertes. Le dossier du "Nouvel Observateur" en décortique le fonctionnement. Et les mystères.

(Le dossier "Les secrets de la mémoire " est publié dans "le Nouvel Observateur" du 9 février 2012)

Pour lire le billet, cliquez sur le logo du Nouvel Observateur

Autres billets sur la Mémoire deBernard Croisile
video Bernard Croisile mémoire comment fonctionne-t-elle.flv
Repost 0
Published by Jean-Paul Mari - dans Mémoire
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 11:19

3 février 2012, sur le plateau de l’émission de Sabine de Rozières, La Voix est Libre 

50 minutes d’échanges sur l’Art-Thérapie :

ce que c’est… comment on s’y forme… 

ce que cela fait … et plus particulièrement à travers l’expérience de Médecins de l’Imaginaire en Cancérologie.

Avec Laurence Bosi (Fondatrice de l’association),

Dominique Sens (Co-responsable du Master PRES Sorbonne en Art-thérapie) 

et le témoignage de Catherine

(Participante des ateliers proposés par Médecins de l’Imaginaire à l’Embellie – Paris 4ème)


La Voix est Libre: Connaissez-vous l'Art Thérapie? - Émission du 03/02/2012 from Médecins de l'Imaginaire on Vimeo.

Repost 0
Published by Radio Notre Dame - dans Arts thérapie
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 19:04

L-inceste---Que-sais-je-copie-1.jpgp. 78
Dans « Principe de relation et néocatharsis », Ferenczi 
écrivait que « parents et adultes peuvent en fait vraiment aller très loin dans leur passion érotique pour les 
enfants ( ... ) »1, et ce même texte proposait des hypothèses sur la constitution de l'amnésie consécutive au 
traumatisme en invoquant la constitution d'une « psychose passagère » comme première réaction à un choc. 
La psychose passagère se conçoit comme « une rupture avec la réalité, d'une part sous forme d'hallucination négative (perte de conscience ou évanouissement hystérique, vertige), d'autre part souvent sous la 
forme d'une compensation hallucinatoire positive immédiate qui donne l'illusion du plaisir »2. Sous l'effet 
du choc, il y aurait « clivage psychotique d'une partie 
de la personnalité » mais « cette partie clivée survit en 
secret ( ... ) »3.
Car l'amnésie radicale n'est pas l'unique moyen de 
tenter de se défendre de tels traumas, et l'un des apports essentiels de la réflexion de Ferenczi est sa compréhension de l'ampleur des clivages qui se mettent en 
place : l'enfant est clivé, il est « à la fois innocent et 
coupable, et sa confiance dans le témoignage de ses 
propres sens est brisée »4. Ferenczi en vient à décrire 
la nécessité d'une « autodestruction psychique » qui, 
en tant que facteur délivrant de l'angoisse, est préférée à la souffrance muette.

___________________________________
1. S. Ferenczi (1930), Principe de relaxation et néocatharsis,
in Psychanalyse /V (/927-/933), Payot, 1982, p. 93.
2. Ibid., p. 94.
3. Ibid.
4. S. Ferenczi (1933), Confusion de langues ... , op. cit., p. 131.


Autres billets sur le Que sais-je ? sur l'inceste
1/ L'inceste – Que sais-je ? par Hélène Parat
2/ Abus ou agressions ? Que sais-je ? sur l'inceste
5/ Le silence des victimes de viols par Inceste éclairé par Ferenczi

Repost 0
Published by Hélène Parat - dans Dissociation
commenter cet article

Cliquez sur les images pour accéder aux sources et références