Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Autofiction Inceste Résilience
  • Autofiction Inceste Résilience
  • : SAUVER NOTRE VIE est une forme de devoir que nous avons chacun à l'égard de nous mêmes. Le travail d'autofiction après les viols par inceste peut-il faire œuvre de Résilience ?
  • Contact

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Divers

Recherche

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Auteure anonyme sur Hellocoton
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 14:38

Logo université de GenèveCitation: Translational Psychiatry (2011) 1, e59; doi:10.1038/tp.2011.60
Published online 13 December 2011

Increased methylation of glucocorticoid receptor gene (NR3C1) in adults with a history of childhood maltreatment: a link with the severity and type of trauma

N Perroud, A Paoloni-Giacobino, P Prada, E Olié, A Salzmann, R Nicastro, S Guillaume, D Mouthon, C Stouder, K Dieben, P Huguelet, P Courtet and A Malafosse

Childhood maltreatment, through epigenetic modification of the glucocorticoid receptor gene (NR3C1), influences the hypothalamic–pituitary–adrenal axis (HPA axis). We investigated whether childhood maltreatment and its severity were associated with increased methylation of the exon 1F NR3C1 promoter, in 101 borderline personality disorder (BPD) and 99 major depressive disorder (MDD) subjects with, respectively, a high and low rate of childhood maltreatment, and 15 MDD subjects with comorbid post-traumatic stress disorder (PTSD). Childhood sexual abuse, its severity and the number of type of maltreatments positively correlated with NR3C1 methylation (P=6.16 × 10−8, 5.18 × 10−7 and 1.25 × 10−9, respectively). In BPD, repetition of abuses and sexual abuse with penetration correlated with a higher methylation percentage. Peripheral blood might therefore serve as a proxy for environmental effects on epigenetic processes. These findings suggest that early life events may permanently impact on the HPA axis though epigenetic modifications of the NR3C1. This is a mechanism by which childhood maltreatment may lead to adulthood psychopathology.

Pour lire l'article, cliquez sur le logo de l'Université de Genève


Autres billets concernant les traces biologiques d'agressions sexuelles dans l'ADN

• Les agressions sexuelles laissent des traces biologiques dans l'ADN
• La maltraitance dans l'enfance modifie la régulation des gènes impliqués dans la gestion du stress

Repost 0
Published by Translational Psychiatry - dans Transgénérationnel
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 13:09

Logo-universite-de-Geneve-copie-1.jpgAlain Malafosse
Nader Perroud
Ariane Giacobino

Actualités Média
La maltraitance dans l'enfance modifie la régulation des gènes impliqués dans la gestion du stress.
Chez l’homme, la maltraitance dans l’enfance, en entraînant une dérégulation du gène récepteur des glucocorticoïdes (NR3C1) observée dans les cellules sanguines, perturbe la gestion du stress à l’âge adulte, ce qui peut déclencher le développement de psychopathologies. C’est la conclusion d’une étude menée par une équipe de chercheurs de la Faculté de médecine de l’Université de Genève (UNIGE) et des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), qui a fait l’objet d’une publication dans la revue Translational Psychiatry.

La maltraitance dans l’enfance est souvent associée à des troubles de nature psychiatrique à l’âge adulte. Le groupe de recherche du professeur Alain Malafosse, au Département de psychiatrie de la Faculté de médecine de l’UNIGE, en collaboration avec le Département de médecine génétique et de développement, travaille sur les interactions entre des facteurs génétiques et environnementaux et le rôle que celles-ci peuvent jouer dans l’origine et l'évolution des troubles psychiatriques. L’équipe genevoise a démontré que, chez l’homme, l’association entre la maltraitance infantile et certaines psychopathologies adultes résultait d’une modification des mécanismes de régulation des gènes (modification épigénétique) impliqués dans la gestion du stress.

Pour lire l'article, cliquez sur le logo de l'Université de Genève


Autres billets concernant les traces biologiques d'agressions sexuelles dans l'ADN
Les agressions sexuelles laissent des traces biologiques dans l'ADN
• Increased methylation of glucocorticoid receptor gene (NR3C1) in adults with a history of childhood maltreatment: a link with the severity and type of trauma

Repost 0
Published by Alain Malafosse - dans Transgénérationnel
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 16:51

Logo journal international de victimologieJIDV 27 (Tome 9, numéro 3 - Hiver 2011) 
Rédactrice en chef du Journal International de Victimologie, Département de Criminologie, Université de Montréal, Québec, Canada
Bien que la victimologie constitue un champ de recherche relativement nouveau, son historique est plutôt ancien au Québec. En effet, nous avons célébré cette année 50 ans de victimologie au Québec avec le 50e anniversaire de l’École de criminologie de l’Université de Montréal.  Il faut mentionner le rôle particulier joué par l’École de criminologie dans l’évolution de la victimologie.
Après avoir fondé l’École en 1960, Denis Szabo a engagé Henri Ellenberger comme professeur. Comme bon nombre de ses contemporains,  Ellenberger ne se souciait pas des victimes et des répercussions de la criminalité sur celles-ci ; les victimes constituaient plutôt un sujet d’étude dont le but était de mieux comprendre la criminalité et les criminels.
Le professeur Ellenberger a orienté bon nombre des premiers diplômés de l’École, notamment Ezzat Fattah qui a subséquemment produit de nombreux livres et articles de victimologie. À l’instar de son mentor, Ezzat Fattah s’intéressait essentiellement à la victimologie théorique et rejetait ouvertement le militantisme qui, selon lui, n’avait pas sa place en science.
Au cours des années 1980, on observe un changement d’orientation. Micheline Baril, étudiante puis professeure à l’École de Criminologie, a joué un rôle important dans le développement de la recherche victimologique et des services offerts aux victimes au Québec.
Afin de célébrer 50 ans de victimologie, un colloque a été organisé par le Groupe de recherche sur la Victimologie et justice réparatrice du Centre international de criminologie comparée le 15 avril 2011 à l’Université de Montréal.  Subventionné par le Fonds victimes du ministère de la Justice du Canada, le colloque a attiré environ 200 personnes. Les conférences ont été données par les professeurs Ezzat Fattah, Stéphane Guay, Marie-Marthe Cousineau et Jo-Anne Wemmers, ainsi que des étudiants des études supérieures comme Amissi Manirabona et  Natasha Dugal. En plus des universitaires, nous avons aussi eu la participation de membres de la société civile comme monsieur Callixte Kabayiza, directeur du PAGE Rwanda.
Ce numéro spécial donne un aperçu de quelques conférences du 15 avril et nous permet de partager ces idées avec une plus grande audience dans les domaines du droit, de la sociologie, de la psychologie, de la criminologie et de la victimologie.

Pour avoir accès à la revue, cliquez sur le logo du Journal international de victimologie

Repost 0
Published by E.T. Documentaliste - dans Victimologie
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 15:44

Rien-vu-rien-entendu.jpgCouv' réalisée par Sanrankune Deuxpointzero
Bande Dessinée satirique sur l’inceste et la pédocriminalité.
Graphistes, scénaristes, coloristes, 30 intervenants se sont attelés à un travail REMARQUABLE !

Imaginez une révolte de moutons noirs décidés à décortiquer l’un des sujets les plus tabous de notre société : celui que personne ne veut ni voir, ni entendre : le viol des enfants.

Accompagnez ce troupeau hors du commun, sur les chemins tortueux d’une vérité concernant notre société contemporaine, racontée avec une pointe d’humour, de sarcasme, d’agacement, de colère et de poésie.

Investissez ce livre de votre regard, de vos pensées, de vos commentaires, de vos ricanements.

Soyez choqués, attristés, abasourdis, indignés mais que plus jamais ce sujet ne vous laisse indifférents.


Sortie Avril/mai 2012

Pour commander le livre, cliquez sur la couv' de la bande dessinée

Repost 0
Published by E.T. Documentaliste - dans Contes
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 08:29

L-inceste---Que-sais-je-copie-1.jpgP. 76
Dans Inhibition, symptôme, angoisse, cette question 
de l'effraction soudaine, de la prise au dépourvu, est 
directement reprise sous l'angle de la différenciation et 
de l'articulation des différentes angoisses :
• l'angoisse dite automatique signe le débordement et la non- 
préparation, l'impossibilité de recourir à une angoisse-signal protectrice, celle qui met en œuvre des refoulements adéquats.
L'angoisse automatique, fruit de la 
détresse, renvoie inévitablement à la détresse infantile 
primaire, à l'effroi du nourrisson submergé par des exci
tations tant internes qu'externes. Le terme allemand 
Hilflosigkeit, « sans aide, sans recours », témoigne à la 
fois de l'absence d'une aide extérieure et d'une incapa
cité à faire face avec ses propres moyens.
Si tout traumatisme consiste en une effraction des défenses, et ne peut 
être dissocié de l'événement extérieur qui en a été le 
déclencheur, il n'en est pas moins fondamentalement un 
traumatisme psychique, lié donc aux possibilités internes de traiter l'impact de la réalité externe, aux modalités défensives individuelles. L'impact de l'événement 
externe sera différent selon le moment ou l'âge auquel il 
se produit, selon l'organisation psychique qui le reçoit.
Or, si Freud avait pu évoquer certaines « blessures 
précoces faites au moi », il n'avait pas explicitement mis 
l'accent sur l'aspect narcissique du trauma, que Ferenczi a fortement souligné, reprenant directement la 
question du lien entre les traumas tant sexuels que nar- 
cissiques et les mécanismes de défense.
Son texte 
de 1932, « La confusion de langues entre adultes et enfants », a été largement exploité par rapport à la 
clinique des agressions sexuelles. Les notions d'identification à l'agresseur, d'introjection de son sentiment 
de culpabilité soulignent et explicitent la confusion des 
sentiments chez les victinies. Les indéniables apports de 
ce texte ne devraient pas faire oublier les intuitions antérieures de Ferenczi ainsi que leurs prolongements dans 
son Journal clinique et ses textes sur le traumatisme.
C'est au cours d'une réflexion passionnée sur les 
traumatismes précoces et leur reviviscence dans la 
cure que Ferenczi est revenu sur la question de séduction réelle et pathogène d'un enfant par un adulte qui, 
sous le « masque de la tendresse », va satisfaire ses 
propres tendances incestueuses.
On peut retrouver 
parfois chez les auteurs qui se réfèrent à ce texte fondamental de Ferenczi un glissement qui tend à désexualiser, et même dépulsionnaliser, la vie sexuelle infantile, pour mieux dégager l'asymétrie entre victime 
et agresseur. L'enfant redeviendrait « vierge » de toute 
sexualité. Or Ferenczi relie avec fmesse la fantasmatique œdipienne de l'enfant et la réalité traumatique 
incestueuse sans nier l'une ou l'autre, et en dégageant 
leur différence de registre.
L'enfant joue « en imagination seulement », souligne-t-il, avec l'idée de prendre 
la place du parent du sexe opposé : « Si, au moment 
de cette phase de tendresse, on impose aux enfants 
plus d'amour ou un amour différent de ce qu'ils désirent, cela peut entraîner les mêmes conséquences pathogènes que la privation d'amour jusqu'ici invo
quées. »1 Il faudrait certes mettre « amour » entre guillemets… Ferenczi met indirectement l'accent sur 
l'importance d'un narcissisme en voie de constitution 
et sur l'impact narcissique du trauma sexuel, même 
présenté sous une forme ludique.

l. S. Ferenczi (1933), Confusion de langues entre les adultes et 
l'enfant - Le langage de la tendresse et de la passion, in Psychana- 
lyse IV (1927-1933), Payot, 1982, p. 132.


Autres billets sur le Que sais-je ? sur l'inceste
1/ L'inceste – Que sais-je ? par Hélène Parat
2/ Abus ou agressions ? Que sais-je ? sur l'inceste
4/ La psychose passagère, lors des viols par inceste, selon Ferenczi
5/ Le silence des victimes de viols par Inceste éclairé par Ferenczi

Repost 0
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 15:59

Logo-universite-Bordeaux-Segalen.jpg

7 novembre 2007

Clarisse Herrenschmidt est chercheur au Centre National de la Recherche Scientifique depuis 1979.
Elle est antiquiste, philologue et linguiste de formation, mais aussi archéologue. Elle est rattachée au Laboratoire d'Anthropologie Sociale du Collège de France.
Sa spécialité première consiste en les langues, les écritures, l'histoire, la religion mazdéenne (le mazdéisme ou zoroastrisme est la religion propre à l'Iran, née et pratiquée dans l'antiquité iranienne et encore vivante de nos jours en Inde, aux États-Unis) et la culture, en particulier au plan du "mariage dans un degré très rapproché", de l'Iran ancien, à la période perse achéménide (550-330 avant notre ère).
Bibliographie :
Les Trois Ecritures, Langue, nombre, code, Gallimard, Paris, 2007
L'Internet et les réseaux in Le Débat n° 110, 2000, p. 101
De la monnaie frappée et du mythe d’Artémis in Techniques et culture 43-44, 1999
L'Orient ancien et nous, avec Jean Bottéro et Jean-Pierre Vernant, Albin Michel, Paris, 1996; Hachette Pluriel 1998
Écriture, Monnaie, Réseaux. Inventions des Anciens, Inventions des Modernes in Le Débat n°106,1990
Le Tout, l'énigme et l'illusion. Une interprétation de l'histoire de l'écriture in Le Débat n°62, 1990, p. 95
Le xwetodas ou mariage "incestueux" en Iran mazdéen, Pierre Bonte "Épouser au plus proche", Paris, 1994.
Entre Perses et Grecs, I. Démocrite et le mazdéisme in Transeuphratène 11 ; 115-143. 1996

Repost 0
Published by E.T. Documentaliste - dans Etudes & recherche sur l'inceste
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 09:02
08 Janvier 2012
Par marie-christine gryson
Le film "Outreau l'autre vérité": sixième étape du travail sur la démystification d'Outreau
FILM EN AVANT-PREMIÈRE : OUTREAU, L'AUTRE VÉRITÉ

 

Décryptage des coulisses de cette affaire judiciaire.
La diffusion de ce documentaire inédit sera suivie d'un débat en présence du réalisateur Serge Garde, ancien journaliste de L'humanité, de la psychologue Marie-Christine Gryson, expert psychologue aux procès Outreau et auteur du livre « Outreau la vérité abusée », et de Bernard de la Villardière, producteur du documentaire.

Salle du Sénéchal, 17, rue Rémusat, 31000 Toulouse
Metro Ligne A sortie Capitole

MERCREDI 18 JANVIER 2012 à 20h

ENTRÉE GRATUITE

Pour plus d'informations, consulter le site internet : www.ied-toulouse.org

Le film documentaire qui a recueilli les témoignages de nombreux professionnels et témoins de l'affaire, de politiques mais aussi de deux enfants d'Outreau, permettra de décrypter la réalité en tenant compte enfin des prémisses objectives – la vérité judiciaire des enfants – et du contradictoire... totalement ignorés du grand public.
Pour plus d'information, cliquez sur le logo de Médiapart
Repost 0
Published by E.T. Documentaliste - dans Film
commenter cet article
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 09:11

voeux-2012

Repost 0
Published by E.T. Documentaliste
commenter cet article
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 06:51

 

  Talmont-Virginie-Inceste.jpgPage 46
Mourir. Envie violente, irrésistible presque, de mourir dans l'instant. 
Avec mon bel Arnaud près de moi. En finir maintenant. Je vois la route qui file sous mes yeux, la 
moto avance à belle allure, je suis prise d'un vertige 
très fort, je vais tomber, ça y est, au revoir la vie, je n'y arrive plus j'ai trop peur, je suis trop sale et je 
ne peux pas le dire à Arnaud sinon je vais le perdre, 
mieux vaut partir maintenant, maintenant que je 
suis enfin heureuse, maintenant que j'ai rencontré 
l'homme de ma vie, ça y est, je tombe…

Un sursaut 
qui vient d'on ne sait où, une voix qui me supplie 
« calme-toi, détends-toi, c'est une crise d'angoisse, 
rien de plus, tu vas la surmonter, ne laisse pas le 
désespoir t'envahir, pas maintenant, accroche-toi, 
tu as droit au bonheur, ne baisse pas les bras », et je 
resserre ma prise autour de la taille d'Arnaud. Je ne 
vais pas mourir tout de suite. Demain, peut-être. 
Enfin, je ne sais pas. Le lendemain, le surlendemain, et le jour d'après encore, chaque fois que je 
me sens heureuse de goûter un beau moment avec 
lui, chaque fois, la nausée me prend, l'angoisse 
monte, la sensation de mort imminente approche. 
Je vais parfois jusqu'à vomir.

Nous sommes chez mon grand-père, seuls, 
Arnaud et moi. Moment d'intimité, nous apprenons à mieux nous connaître, physiquement aussi, 
j'ai envie de le rendre heureux mais l'angoisse est 
la plus forte. Je suis dans ses bras, j'ai envie de me 
laisser aller à me sentir bien mais je n'y ai pas droit, 
je suis saisie par l'angoisse et je cours vomir. Vomir. 
Vomir alors que mon Arnaud m'attend sur le 
canapé. Mon Dieu, non ! J'en ai marre ! Qu'est-ce 
qui ne va pas avec moi? Mais laissez-moi tranquille ! Vous ne voyez pas que je voudrais profiter 
de l'instant présent ?  


Autres billlet sur Inceste de Virginie Talmont
1/ Inceste
2/ Je dois me résoudre à être double

 

Repost 0
Published by Virginie Talmont - dans Dissociation
commenter cet article
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 06:51

de-Villiers---Tais-toi-et-pardonne--.jpg

Page 109
Pas une seconde sans que j'y pense. Un an déjà.
J'ai peur. Comme une douleur lancinante, un 
crabe qui ne me lâche pas. À table, j'y pense ; en 
m'habillant le matin, j'y pense ; en me couchant, 
seul dans le noir, j'y pense encore et je pleure. J'ai 
tellement peur. Je ne pense qu'à ça. Je suis tellement seul. Mais quand est-ce que ça s'arrêtera ? C'est 
une obsession. Souvent, dans la cuisine, je regarde 
maman à la dérobée. Nous sommes seuls et j'hésite, 
je commence un début de balbutiement, mais la 
peur l'emporte, je baisse les yeux et renonce. 

_____________________________
Autre billets sur l'affaire de Villiers
Affaire Laurent de Villiers : le combat d’un enfant seul face aux viols par inceste
18/12/2010 – Viols par inceste : Laurent de Villiers juge "totalement partial" le non lieu en faveur de son frère
L'histoire des viols par inceste de Laurent de Villiers par son frère
17/12/2010 – Laurent de Villiers : "Je ne me tairai pas"
16/12/2010 – "Laurent de Villiers est un martyr" par Anne de Kervenoael
13/10/2009 – Pressions sur l'édition : l'exemple du livre de Laurent de Villiers
26/11/2006 – Le fief de la famille Villiers refuse d'y croire
31/01/2011 – Chroniques judiciaires du Nouvel obs : Viol présumé chez les Villiers : retour sur une très étrange affaire
03/03/2011 – Un article sur l’affaire De Villiers retiré du site du Nouvel Obs
11/05/2011 – Guillaume de Villiers, accusé de viols par son frère Laurent, le poursuit pour chantage et subornation de témoin par Isabelle Monnin.
16/05/ 2011 – Un mail relance le duel juridique des Villiers par Ondine Millot
1/11/2011 – Affaire de Villiers : Qu'as-tu fait de ton frère ?
2 novembre 2011 – Canal + 19h – Laurent de Villers parle de son livre sur l'inceste
Laurent de Villiers : Le fils mots dits par Ondine Millot
Laurent de Villiers a déclaré que son père lui avait dit "que cela ne le concernait pas et que c'était entre moi et mon frère".
Laurent de Villiers : le pourvoi pour viols par inceste examiné le 7 décembre 2011
2 novembre 2011 – A2 Journal de 20h – Laurent de Villiers
5 novembre 2011 – fracassante émission pour Laurent de Villiers
5 novembre 2011 – Emission "On n'est pas couché" avec Laurent de Villiers
7/12/2011 – Inceste. Après l'annulation du non-lieu, un procès possible dans l'affaire de Villiers
Affaire Villiers : le non-lieu de Guillaume de Villiers est annulé

_____________________________
Autre billets sur le livre – Tais-toi et pardonne !

 

Repost 0
Published by Laurent de Villiers - dans Emprise
commenter cet article

Cliquez sur les images pour accéder aux sources et références