Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Autofiction Inceste Résilience
  • Autofiction Inceste Résilience
  • : SAUVER NOTRE VIE est une forme de devoir que nous avons chacun à l'égard de nous mêmes. Le travail d'autofiction après les viols par inceste peut-il faire œuvre de Résilience ?
  • Contact

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Divers

Recherche

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Auteure anonyme sur Hellocoton
/ / /
Broché
Paru le : 08/09/2004
Editeur : Tristram
ISBN : 2-907681-47-8
EAN : 9782907681476
Nb. de pages : 250 pages
Poids : 355 g
Dimensions : 14cm x 22cm x 2,2cm

Il y a plusieurs façons de traverser la littérature, un voyage toujours riche en surprises.
Ici, on chemine sur la piste de " l'affabulation de soi " qui semble attachée à la fiction comme son secret et son désir le plus inavoué. Chemin faisant, il apparaît qu'au IIe siècle après J.C., à l'époque où naît le genre du roman, un écrivain nommé Lucien de Samosate invente les premières formes d'autofabulations, qui donneront naissance à d'éminentes traditions littéraires : une tradition fantastique, où l'écrivain se travestit en chaman pour s'aventurer – de Dante à Borges, en passant par Cyrano de Bergerac-au-delà des limites humaines ; une tradition spéculaire, qui multiplie les jeux de miroirs et les clins d'oeil, comme l'ont pratiquée Rabelais, Cervantès ou Italo Calvino ; une tradition biographique qui donnera – sous l'impulsion de Rousseau et de La Nouvelle Héloïse – le roman autobiographique, genre disqualifié de Flaubert à Maurice Blanchot, puis remis au goût du jour sous le nom d'autofiction, à l'heure de l'exposition publique de l'intimité et de la télé réalité ; sans compter une forme intrusive, qui surgit avec le roman moderne et les interventions d'auteur d'un Scarron, d'un Nabokov, plus récemment d'un J. M. Coetzee. La recherche de la gloire-aussi vieille que la littérature et le mécanisme de la création ont convergé pour constituer la " fabulation de soi " en tentation permanente pour la fiction. Inquiet de ce lien, Platon l'avait dénoncé en son temps. Mais de Pétrarque à Céline, Gombrowicz, Philip Roth ou même Michel Leiris, les écrivains l'ont recherché et cultivé, à travers ces traditions dont on a négligé la profonde complicité.
La généalogie de cet art de la mythomanie littéraire, né dans l'Antiquité et remis en lumière de manière partielle et ambiguë avec l'autofiction, restait à entreprendre. Ne pressens-tu pas, lecteur, que la puissance de la fiction recèle encore des émotions inédites ? Que cet art universel n'a pas donné tous ses fruits ?

Partager cette page

Repost 0
Published by

Cliquez sur les images pour accéder aux sources et références